Lâchée par la Région, l’imprimerie du centre pénitentiaire de Caen est menacée de disparition

L’imprimerie de Caen  est ouverte à tous mais se trouve en milieu carcérale. Un cas unique en France. Cette imprimerie gérée par une structure associative, l’Artec, a été créée en 1985 grâce au garde des sceaux de l’époque, Robert Badinter. Elle fournit tout type de travail d’impression et permet aux détenus de préparer leur réinsertion en leur permettant de travailler au sein du centre pénitentiaire de Caen et de se former aux métiers de l’imprimerie.

Mais pour l’Artec, l’avenir semble sombre. L’association pourrait être obligée de déposer une déclaration de cessation de paiement “dans les semaines qui viennent“, selon son président, Jean-Baptiste Delaby. Car l’Artec doit fonctionner cette année avec 44 000 euros en moins. La Région, qui a récupéré de l’Etat en 2015 la compétence de la formation en prison,  a refusé de verser sa subvention. “Il y avait deux stagiaires seulement qui étaient formés l’année dernière pour une dotation de 44 000 euros pratiquement“, déclare David Marguerite, vice-président de la région Normandie en charge de la formation et de l’apprentissage, “ce n’était pas soutenable ni techniquement ni sur le fond.

En 33 ans d’existence, l’Artec a pourtant permis à plus d’une centaine de détenus de se former. Actuellement, quatre personnes travaillent dans cet atelier chaque matin de 7 h 30 à 13 h 30. Trois d’entre elles viennent de passer les épreuves du BEP imprimerie et sont dans l’attente des résultats. Pour elles, le diplôme est un peu un passeport pour une nouvelle vie. “Il faut une mobilisation générale autour de cet outil absolument majeur“, estime Laurence Dumont, députée (PS) du Calvados qui a permis à l’une de nos équipes de visiter cet atelier en milieu carcéral, “je ne comprendrais pas que dans quelques semaines ça mette la clé sous la porte.

 

 


Agir pour l’ environnement: Prétri est une entreprise éco-responsable, notée et reconnue GOLD par la plateforme collaborative d’évaluation de la performance du développement durable ECOVADIS.

Pour bénéficier de tous les avantages PRETRI et réaliser des ECONOMIES sur vos budgets d’affranchissements, je vous invite à découvrir notre coeur de métier et nos projets en devenir à travers notre site .

Suivez nous également sur notre chaîne Youtube !

 

 

One thought on “Lâchée par la Région, l’imprimerie du centre pénitentiaire de Caen est menacée de disparition”

  • Hi ,

    Je trouve cela très bien le fait de faire travailler nos prisonniers afin de mieux les insérer plus tard dans la vie active . Très bonne initiative . Dommage que cela s’arrête .

    Merci d’en parler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *